Vous avez été flashé ce week-end ? Vous n’aurez pas de PV !

radar-borderouge

C’était un test ! Le « radar autonome » installé vendredi 9 octobre 2015 sur le périphérique extérieur de Toulouse (A62), au niveau du chantier du nouvel échangeur de Borderouge, dans le sens Montpellier vers Bordeaux, a flashé à tout va dès son premier week-end d’installation.

Vous avez été flashé ce week-end ? Vous n’aurez pas de PV !

Mardi 13 octobre, la préfecture de Haute-Garonne, interpellée la veille par une association d’automobilistes, a expliqué que le radar était en réalité en phase de test prolongée jusqu’au lundi 12 octobre. Les automobilistes flashés durant le week-end des 10 et 11 octobre ne recevront donc pas de contravention, a-t-elle annoncé.

Prudence en revanche. Depuis lundi 12 octobre, le radar est opérationnel et flashera les automobilistes qui dépasseront les 70 km/h.

Le coup de gueule d’une association

Avec une moyenne de 54 automobilistes flashés toutes les trois minutes, ce nouveau radar avait fait l’objet, lundi 12 octobre, d’une communication de l’association 40 millions d’automobilistes. Dénonçant « un manque de signalisation et d’information sur la vitesse maximale autorisée », l’association demandait, dans un courrier adressé au Préfet de Haute-Garonne, « l’annulation les contraventions pour des excès de vitesse de moins de 20 km/h ».

En un week-end, des milliers d’automobilistes avaient été flashés sur cette portion du périphérique, habituellement limitée à 90 km/h et où la vitesse maximale autorisée a été abaissée à 70 km/h le temps des travaux.

Source : coté toulouse 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×